Vouloir être toi et moi

Les yeux ouverts, aux brumes du petit matin
Effleurée au réveil, la conscience s’émerveille
Présence d’un vaste désir coquin
Les mains jouent sur le corps, comme pour y faire des dessins

Crescendo le jour s’impose
Amplifiant tons et clarté
Subtilement l’ouverture d’une rose
Perlée de gouttes de rosée

Souvenirs d’ivresses célestes
Rêve de deux âmes
Aux corps entremêlés
Dans la douceur et puis la peur,
Transportés d’appétit et de volupté

Mon corps se tend
Stimulé d’images charnelles
Le plaisir qui s’étend
Submergé de sensations sensuelles…

Un garçon une fille
Le manque et l’envie
Le désir amplifiant
Les sentiments puissants
Souvent loin de lui
Le besoin devient ennui
Les cellules en émois
Vouloir être toi et moi.