Amoureux fous

Le récit d’une soirée délicieuse dont on se souviendra et qui ne demande aucune ponctuation car les sensations et les sentiments ne s’arrêtent jamais et ne respirent pas lorsque que nous nous retrouvons alors voici un assemblage de mots qui me viennent à l’esprit allons y Douceur comme tes mains sur les miennes Douceur de ta peau Sucre sur tes lèvres imbibées de Champagne Partage de bulles grâce à nos langues mélangées Envie d’aller plus loin mais ce sera pour plus tard car un pianiste nous attend il faut donc filer et sauter dans ce métro Regards gênés mais amoureux au milieu des voyageurs et puis nous y sommes ce club de jazz à l’ambiance cosy et accueillante et ce magnifique piano qui n’attend que deux mains expertes pour rayonner Sourires car nous sommes heureux d’être là nous sommes bien nous voulons être proches mais nous sommes sages et attendons Rémi qui arrive enfin Notes de musique qui nous font chavirer le temps passe vite les notes s’enchaînent et peu de mots sont dits mais plusieurs regards amoureux sont échangés Applaudissements pour l’artiste nos mains se touchent notre envie de plus est intacte mais envie de profiter de ce moment encore un peu plus alors nous prolongeons cette soirée parisienne Mojito et Blue lagoon un peu de couleur dans nos verres et dans nos cœurs avant que nos corps ne s’expriment à leur tour Taxi du retour nos pouls s’accélèrent Clé qui tourne dans cette serrure la porte s’ouvre Liberté totale nous sommes seuls enfin Désir infini Champagne encore tout s’accélère Baisers Caresses Langues Corps nus on se dévore comme deux félins affamés Plaisirs au pluriel Amour réel Confiance entière Gestes délicieux Plaisir de donner Plaisir de recevoir Jouissance extrême Tendresse grandiose Etoiles dans les yeux Sourires Amour encore Nuit ensemble blottis l’un contre l’autre Intimité partagée encore un Souvenir indélébile

Love journey

Our love is our journey
No final destination
Our only aim should be
Desire, lust and passion

We’ll travel to every town
And make love in all the parks
From L.A to Manhattan
In daytime or when it’s dark

I want to taste your body
On top of a high mountain
On a white beach by the sea
Or lyin’ on an open plain

We would look up holding hands
Until darkness fills the sky
With millions of tiny stars
Visit them all we would try

Our love is our journey
No final destination
But does it matter really
As long as we are as one

Fantasy

Where did my mind take me last night?
Fantasies of you and I like a flash
Or was it only you and I?

A kind of minty scent
Dimmed lights and soft material
Black lingerie covering your skin

We are not alone
Strangers’ eyes peering at us
I can see you kiss some lips – not mine

The taste of fruity chapstick – not yours
Shared desires for forbidden pleasures
The subtle aspiration for freedom

The dream is so vivid
My mind can’t have made it all up
Reality and imagination mingled

I woke up, startled
Memories and dreams all tangled up
Was this just a fantasy
Or the memory of a shared sensual experience?