Des souvenirs avec toi

#àmettreenmusique…

Tu te souviens ?
Tous ces mots doux partagés
Toutes ces envies avouées
J’me souviens
Mon cœur qui bat bat bat

Tu te souviens ?
Nos nuits d’amour jusqu’au soleil levant
Nos corps humides et tremblants
J’me souviens
Ta peau douce sous mes doigts

Tu te souviens ?
Ces bouchées étoilées si exquises
Ces chandelles et leur parfum de vanille
J’me souviens
Ce désir pour toi infini

Chaque fois que l’on se voit baby
Chaque fois que l’on se parle baby
Chaque fois que l’on se touche baby
C’est une nouvelle étoile qui naît
Un moment gravé dans nos mémoires
J’veux des souvenirs avec toi
Plein de souvenirs avec toi
Mais j’veux pas, non j’veux pas
Que tu ne sois plus qu’un souvenir

Tu te souviens ?
Ces réveils câlins enlacés
Nos corps comme aimantés
J’me souviens
Ton visage ton sourire

Tu te souviens ?
Des notes sur un piano
Ton regard fixé sur mes doigts
J’me souviens
Moment intense pour nous

Tu te souviens ?
Un saxo devant Notre Dame
Un cadenas pour affirmer notre flamme
J’me souviens
Que j’y croyais à tout ça

Chaque fois que l’on se voit baby
Chaque fois que l’on se parle baby
Chaque fois que l’on se touche baby
C’est une nouvelle étoile qui naît
Un moment gravé dans nos mémoires
J’veux des souvenirs avec toi
Plein de souvenirs avec toi
Mais j’veux pas, non j’veux pas
Que tu ne sois plus qu’un souvenir

Tu te souviens ?
Quand on se disait je t’aime ?

A l’opéra…

Un long couloir devant mes pieds, j’avance.
J’arrive devant la porte qui s’ouvrira, bientôt.
Sachant la beauté de ce qui se présentera à moi, je me prépare et frappe.
Un être enchanteur vient m’accueillir.
J’entre doucement, souriant tendrement.
Des bras s’enlacent, des corps s’approchent, des langues se nouent, des yeux s’observent, des cœurs battent.

Little star ⭐️ (voir post en archive) est là tout près.
Quelques lignes empruntées à cet écrit passé méritent d’etre copiées ici, sous le thème ´À l’opera´ :
« Notre concerto en serendipité majeur s’écrit chaque jour. Des arpèges plein de fougue, de rythme et d’intensité suivis de nuances… des instants de douceur faits de petites notes légères. Nous rédigeons la partition dans un mouvement à la cadence soutenue. Un air canon naît, empli de pulsations à l’unisson… ».

Notre opéra est une composition unique au monde. Elle nous ressemble. Chaque répétition est différente tout en gardant un style personnalisé. Le rythme varie et la partition se complète petit à petit.

Nous l’avions laissée de côté quelques temps. Une pause pour encore mieux composer ? Parfois les notes restent bloquées, juste faussées ou contrecarrées. Mais dès lors que la volonté, la créativité, l’inspiration, les réponses correctes aux notes déjà écrites s’enchaînent, la symphonie est repartie sur une note délicieuse.

J’aime composer des opéras avec toi.
Tout en nous s’exprime, rendant la démarche sublime…